lundi 6 décembre 2021

Colloque « Après la déconstruction : reconstruire les sciences et la culture » 7 et 8 janvier 2022

 

Colloque international

« Après la déconstruction : reconstruire les sciences et la culture »

 

Sorbonne (Amphi Liard et via Zoom), le 7- 8 janvier 2022

organisé par le Collège de philosophie

avec le soutien du Comité Laïcité République

 

NB — Les enregistrements du colloque, classés par table ronde, sont disponibles, à partir d'aujourd'hui  (11/01/2022) sur le site de l'Observatoire du décolonialisme

 


Emmanuelle Hénin (Sorbonne Université), Xavier-Laurent Salvador (Paris 13),

Pierre-Henri Tavoillot (Sorbonne Université, Président du Collège de philosophie)

 

La « pensée » décoloniale, aussi nommée woke ou cancel culture, représente un défi pour le monde éducatif. Au-delà d’un débat intellectuel légitime qu’il ne convient pas d’éluder, et certainement pas d’interdire, elle introduit dans le domaine éducatif et parfois scolaire une forme d’ordre moral incompatible avec l’esprit d’ouverture, de pluralisme et de laïcité qui en constitue l’essence. Partant de l’idée que la colonisation constitue le stade ultime de l’oppression humaine sous toutes ses formes — de l’Occident sur l’Orient, des blancs sur les « minorités visibles », de l’homme sur la femme, du productivisme capitaliste sur la Nature pure et sauvage, … —, elle en vient à imposer « l’oppression » comme grille exclusive d’analyse du réel. A l’analyse nuancée se substitue peu à peu la dénonciation, l’opposition frontale entre le mal et le bien ; puis, in fine, la tentation de l’« annulation », c’est-à-dire d’une table rase du passé, de l’histoire, de l’art, de la littérature, et de l’ensemble de l’héritage civilisationnel occidental, désormais voué au pilori. Même les apparents « progrès » — décolonisation, libération de la femme, droit des travailleurs, lutte contre des discrimination — sont perçus comme des ruses sournoises masquant une domination, non seulement toujours à l’œuvre, mais de plus en plus scandaleuse.

Il ne convient ni de surestimer ni de sous-estimer la puissance de cette idéologie, importée pour une bonne part des Etats-Unis. Il suffit de constater qu’elle monte aujourd’hui en puissance dans tous les secteurs de la société, y compris dans le monde éducatif et scientifique, où elle a déjà causé quelques dégâts. Le principe de ce colloque est de faire un état des lieux, aussi nuancé que possible, et d’envisager comment conserver au sein du monde scolaire et universitaire, les conditions d’un pluralisme éclairé qui interdise à toute idéologie de s’imposer comme dogme moral contre l’esprit critique. Car il s’agit avant tout de favoriser la construction, chez les élèves et étudiants, des repères culturels fondamentaux. 

***

Comité scientifique : Sami Biasoni, Andreas Bikfalvi, Jean-François Braunstein, Charles Coutel, Yana Grinshpun, Hubert Heckmann, Nathalie Heinich, Philippe d’Iribarne, Samuel Mayol, François Rastier, Dominique Schnapper, Jean Slamowicz, Pierre-André Taguieff, Pierre Vermeren

(amphi Liard — entrée au 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris).

 

— PROGRAMME —

Vendredi 7 janvier

8h-30. Accueil

9h. Inauguration — Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education Nationale

Ouverture des travaux - Introduction par Emmanuelle Hénin et Pierre-Henri Tavoillot

Enregistrement audio introduction, TR1, 2, et 3 Code secret: YCv6j&Jw  

(NB : Suite à un problème technique, le début se situe à 15'49 — l'enregistrement complet sera fourni prochainement).

 

Session I- Généalogies de la déconstruction — 

9h15. Table-ronde 1- Les trois âges de la déconstruction

Albert Doja (anthropologue, Lille VIDEO), Jacques Julliard (historien, excusé), Véronique Taquin (romancière, professeur CPGE), Pierre Vermeren (historien, Paris I)

            Modérateur : Pierre-Henri Tavoillot (philosophe, Sorbonne-Université)

10h15.  TR 2- Rives et dérives du déconstructionnisme 

Pierre Jourde (écrivain, critique), Pierre Manent (philosophe, EHESS), Pascal Perrineau (politologue, Sciences-po), Pierre-André Taguieff (historien des idées, CNRS, texte et VIDEO de l'intervention)

            Modérateur : Xavier-Laurent Salvador (linguiste, Paris 13)

 

11h30. TR 3- Issues of Deconstruction Abroad (in English) :

Bruno Chaouat (littérature, Université Minesota), Sergiu Klainerman (mathématiques, Princeton, video), Marcel Kuntz (biologist, CNRS), Timothy Jackson (musicologue, North Texas, video), Christophe de Voogd (historien, Sciences po) Helen Pluckrose (écrivaine, video), Peggy Sastre (philosophe des sciences, éditorialiste, excusée), Robert Tombs (historien, St John’s College, Cambridge, video)

            Modérateur : Jean Szlamowicz (linguiste, Université de Bourgogne)

 

12h30. Pause déjeuner

 

Session II- La tentation des ruines ou les impasses de l’intersectionnalité — 

Enregistrement audio TR 4,  5, 6 et 7 : Lien audio Code secret: 16#nFQjd

14h. TR 4- Le retour de la race : racialisme et néoracisme : quatre grands témoins

Mathieu Bock-Côté (sociologue, essayiste), Pascal Bruckner (romancier, essayiste), Claire Koç (journaliste), Boualem Sansal (romancier, essayiste, excusé)

            Modérateur : Sami Biasoni (philosophe)

15h. TR 5- L’islam à l’université : peut-on encore en parler ?

Florence Bergeaud-Blacker (anthropologue, CNRS), Arnaud Lacheret (politologue, Arabian Gulf University, en visio), Bernard Rougier (sociologue, Sorbonne Nouvelle), Thibault Tellier (historien, Sciences-po Rennes)

            Modérateur : Vincent Tournier (politologue, Sciences-po Grenoble)

16h. Pause

16h15. TR 6- Gender, néoféminisme et écoféminisme

Jean-François Braunstein (philosophe, Paris I), Belinda Cannone (littérature comparée, Université de Caen), Yana Grinshpun (sciences du langage, Sorbonne-Nouvelle), Claude Habib (littérature, Sorbonne-Nouvelle), Liliane Kandel (sociologue)

Modératrice : Nathalie Heinich (sociologue, CNRS)

 

17h15. TR 7- Il faut sauver Blanche-Neige ! Totems et tabous de la cancel culture

Raphael Doan (historien, haut fonctionnaire), Xavier Gorce (dessinateur de presse), Vincent Tournier (politologue, Sciences-po Grenoble), Pierre Valentin (étudiant, auteur d'une étude l'idéologie woke), Samuel Fitoussi (HEC, gazette de l'étudiant).

Modérateur : Pierre Vermeren (historien, Paris I)

———*—*———

Samedi 8 janvier


Session III- Vers la reconstruction : chantiers en cours & horizons communs

 Enregistrement video TR 8, 9, et 10 Code secret: yX82xH%r

9h30. TR 8- Enjeux institutionnels : politique, droit, laïcité 

 Anne-Marie Le Pourhiet (juriste, Université de Rennes), Adrien Louis (philosophe, professeur CPGE), Rémi Pellet (juriste, Université de Paris et Sciences-po), Dominique Schnapper (sociologue, EHESS), Tarik Yildiz (sociologue).

Modérateur : Éric Anceau (historien, Sorbonne-Université)

 

10h30. TR 9- Enjeux épistémologiques à l’ère de la post-vérité

Eric Anceau (historien, Sorbonne-Université), Nathalie Heinich (sociologue, CNRS), Philippe d’Iribarne (économiste, anthropologue, CNRS), François Rastier (linguiste, CNRS, en visio), Jean Szlamowicz (linguiste, Université Bourgogne)

Modérateur : Pierre Valentin (étudiant, auteur d'une note sur l'idéologie woke)

11h30. Pause

11h45. TR 10- Enjeux éducatifs : repenser la transmission

Charles Coutel (philosophe, Université d’Artois), Alain Frugière (directeur de l’INSPE de Paris, en visio), Mara Goyet (écrivaine, professeur d’histoire), Alain Seksig (Inspecteur de l’Education Nationale).

Modérateur : Éric Deschavanne (philosophie, vice-président du Collège de philosophie)

 

13h. Pause déjeuner

 Enregistrement video de la session III (TR 11, 12 et Conclusion) —Code secret: @Q8776Fi

 14h30. TR 11- Des noires, des blanches, des rondes : la musique pour tous 

Catherine Kintzler (philosophe, Université de Lille, en visio ; video de son intervention), Bruno Moysan (musicologue, UVSQ), Nicolas Meeùs (musicologue, Sorbonne-Université, en visio), Dania Tchalik (pianiste)

            Modérateur : Hubert Heckmann (littérature médiévale, Université de Rouen)

 

15h30.  TR 12 – Les arts, les humanités, l’humanité 

Jérôme Delaplanche (historien de l’art), Alexandre Gady (historien de l’architecture, Sorbonne-Université), Hubert Heckmann (littérature médiévale, Université de Rouen), Carole Talon-Hugon (philosophie, Sorbonne-Université, excusée).

Modératrice : Yana Grinshpun (sciences du langages, Sorbonne-Nouvelle)

16h30. Conclusion

            Gilbert Abergel, président du Comité Laïcité République

            Thierry Coulhon, président du Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES)

157 commentaires:

Unknown a dit…

Est-ce que vous allez mettre certains de ces colloques sous forme de vidéo en ligne après ? Je voudrais vraiment les voir. Je ne saurais pas venir au colloque. Merci

L'équipe du Collège de Philosophie a dit…

Oui, les liens pour la retransmission seront disponibles à partir du dimanche 9 janvier sur le site du Collège de philosophie.

Astrid a dit…

comment avez-vous pour établir un programme aussi éclairant ?

Astrid a dit…

En complément à ma question : pourquoi les médias mainstream ne parlent pas de votre courageuse initiative ?

Anonyme a dit…

J'espère que vous avez prévu un service de sécurité, la milice du camp du bien risque d'être présente.

Astrid: CNews en a parlé ce soir chez Christine Kelly

Hubert a dit…

Bravo pour les thématiques dont on ne parle jamais.
Quand allez-vous publier les actes de ce magnifique colloque?

Pierre Bouch a dit…

Excellent colloque sur ce phénomène idéologique qui fait dans un militantisme religieux ouvert au totalitaire.

Un service de sécurité nécessaire pour contenir des groupes d'étudiants agités huant les intervenants. Inévitable. La jeunesse vit en blanc et noir.

Je ne croyais pas que lire Foucault plus jeune donnerait ça. Même si un développement américain donne cette déconstruction.


Barbara a dit…

Ce colloque est providentiel pour les amis de la sagesse. Il devrait être retransmis sur toutes les chaînes de télévision.
Quand sera t-il visible sur internet ?

alberto a dit…

La dimension pluridisciplinaire de ce colloque en signe l'importance et le progressisme. Y a t-il des colloques prévus à l'étranger ?

Alain a dit…

Tout semble laisse présager un colloque fondateur qui redonnera du sens à notre démocratie. Félicitations !

Simon a dit…

Nous savons par avance que ce colloque est sans précédent car c'est la première fois que des dizaines d'intellectuels de très haut niveau vont être rassemblés en France. Merci aux organisateurs.

Armelle a dit…

Toute ma gratitude pour cette fête de l'intelligence. Un parfum de bonheur émane du programme si bien construit.

anita a dit…

Enfin ! Oui, enfin le courage de la vérité est fièrement mis en avant par de valeureux serviteurs de la liberté. Emotions.

Seb a dit…

Grâce à vous quelque chose de fort est en train de se passer : nous allons entendre le souffle de l'esprit.

Adrien a dit…

Ce colloque sera le festival de Cannes de l'intelligence.

Albane a dit…

Une affiche puissante, des intervenants inspirants. Cette réunion est historique !!!

Anonyme a dit…

Oh oui, surtout Blanquer ou le président du HCERES. Du haut niveau…

Luc a dit…

Soutien total aux reconstructeurs.

Xavier a dit…

Le programme est d'une incroyable richesse. Les forces de la joie sont là.

Anne-Sophie a dit…

Vous donnez envie de penser et c'est une belle performance de votre part car vous osez défier le politiquement correct.

Etienne a dit…

Aujourd'hui vous êtes le centre du monde intellectuel libre. Bravo.

Mireille ISSA a dit…

Bonjour,
Je suis Professeur Mireille Issa de l’Université Saint-Esprit de Kaslik (Liban). Je voulais m’inscrire pour la TR 12 (15h30) « Les arts, les humanités, l’humanité ». Hélas, j’ai dépassé la date limite d’inscription. Puis-je encore me rattraper ? (mireilleissa@usek.edu.lb)

Max a dit…

Un tel rassemblement de sommités de la pensée est exceptionnel et salvateur.

Luigi a dit…

Jacques Julliard (89 ans), Dominique Schnapper (87 ans), Philippe d'Iribarne (84 ans): voilà des savants au zénith de leur art !

dionysiac a dit…

Beaucoup de petits plaisantins postent des commentaires ironiques par leur flagornerie exagérée qui cache mal leur mépris pour cette initiative. Mais j'ai deux choses à dire à ces rigolos pleins d'esprit : d'abord je les félicite de s'abstenir d'insulter et de menacer comme le font ordinairement leurs amis militants qui n'hésitent pas à empêcher, souvent par la violence verbale et physique, de semblables colloques de se dérouler normalement : c'est la preuve qu'ils sont moins bêtes et moins dangereux que leurs amis wokistes. Ensuite je leur demande d'exprimer réellement le fond de leur pensée plutôt que de se dissimuler, avec une certaine lâcheté, derrière une ironie méprisante. Merci de votre attention.

Michel a dit…

Le deuxième lien de la session du samedi ne fonctionne pas. Est il possible de corriger cela ? En vous remerciant

Unknown a dit…

Opposer une "reconstruction" à la Déconstruction, annonce clairement les exigences d'éclaircissement auxquelles les intervenants doivent s'aligner, à moins de trahir cet héritage lui-même, de la postérité heideggerienne, dans la culture intellectuelle française ! La "bonne chance" qu'on leur souhaite, ne saurait hélas combler cette ambition, en admettant qu'elle soit dûment assumée...

Marie-Louise a dit…

Comment ne pas remercier les initiateurs de ce colloque ? En effet, ils montrent le chemin de l'humanisme du 21ème siècle et ils ouvrent des perspectives fabuleuses.

baptiste a dit…

Les reconstructeurs sont l'avenir de la pensée et de l'intelligence. Leur existence est miraculeuse.

Pierre-Jean a dit…

Je me fais l'écho de mes amis en demandant que chaque année soit un organisé un colloque de ce type car c'est un moyen de respirer dans un monde complexe.

Myriam a dit…

La question des mobilités douces et de la sérénité urbaine est à prendre en compte dans la reconstruction d'une cité qui va de l'avant.

Carole a dit…

Le chantier de la reconstruction est exaltant !!!
Et les Maîtres d’œuvre et Maîtres d'ouvrage sont flamboyants !!!

Edouard a dit…

J'ai terriblement envie d'être reconstruit par d'habiles spécialistes...

Chloé a dit…

Moi aussi j'ai envie d'être reconstruite.

Carla a dit…

Reconstructeurs de tous les pays, unissez vous !

François-Xavier a dit…

Reconstruction ou barbarie

Madeleine a dit…

Reconstruisons-nous les uns les autres

Guy a dit…

Et moi je propose de reconstruire les sciences et la culture pour qu'elles deviennent the house of love.

Fulvia a dit…

L'enthousiasme véhiculé par les messages est à la hauteur de ce colloque mémorable et agréablement surprenant. Les forces de l'esprit veillent sur les reconstructeurs.

Marc a dit…

Il est grand temps que rénovateurs et reconstructeurs se rejoignent pour, dans le respect de leurs différences, rendre vigoureusement aux sciences et à la culture leurs lettres de noblesse.

Aurélien a dit…

Quelle puissance de l'Esprit Laïque, venu inspirer ces grands savants ! Un don de clairvoyance leur a été offert pour comprendre la supercherie woke sans même se donner la peine de lire cette littérature scabreuse. Grâce leur soit rendue, c'est un monde neuf qui s'ouvre à la reconstruction, maintenant qu'il a été fait table rase de ces idées obscurantistes. Un nouveau siècle des Lumières est devant nous.

Béatrice a dit…

Je suis subjuguée par les harmonieuses interventions des prestigieux invités qui n'ont pas hésité un seul instant à exposer leurs précieuses compétences. Le charme de ce colloque va continuer à exercer sur moi ses délicieux effets pendant longtemps.

Eddy a dit…

Le 21ème siècle sera celui de la reconstruction ou ne sera pas.

Clara et Tom a dit…

Oh oui, reconstruisons tous ensemble ! C'est tellement excitent !

Anne-Claire a dit…

Tant de brillants esprits en Sorbonne associés.
Un colloque pour les reconstruire tous. Un colloque pour les amener tous et des ténèbres de l'obscurantisme woke, les délier.

Elisabeth a dit…

Je me sens reconstruite à la seule lecture de ce programme! Merci pour cette fulgurance dans le Wokistan dans lequel nous vivons (survivons) actuellement.

Ivan a dit…

Alleluiah! Sans ce colloque qui tutoie l'Everest de la pensée critique et éclaire la nuit intersidérale du wokisme généralisé, la France sombrerait dans le totalitarisme de la bien pensance qui tue les bébé phoque. Merci pour votre courage. Etonnant que vous n'ayez pas été attaqué par des wokistes, ils ont dû être éblouis et tétanisés par autant de brillance.

Michael Jackson a dit…

La paille et la poutre, l'Islam nous blâme pour ce qu'il a lui même fait au centuple pour tenter de faire oublier sa culpabilité par inversion accusatoire, et nous coloniser/ conquérir

Mais ils échoueront comme ils l'ont toujours fait depuis 1000 ans

Lucile a dit…

Pondération et modération caractérisent ce colloque qui restera dans les annales.

Jean a dit…

Sans verser dans la béatitude je pense être en capacité de dire que les reconstructeurs des sciences et de la culture sont l'avenir de l'humanité.

Eudes-Xavier a dit…

Ô que ça fait du bien, ce parfum d'avant 68, celui de la liberté, la vraie! le temps où on pouvait se moquer des bicots et des gonzesses, c'est bath de sentir cela à nouveau, merci

Francesca a dit…

On sent bien que certains n'aiment pas ce colloque. Explication : ils n'ont pas le niveau pour en comprendre le contenu et la portée.

Nathalie a dit…

Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens

Anonyme a dit…

La déconstruction, j'en rêve la nuit tellement c'est beau ! Il y a tout plein d'étudiants qui font des thèses très enrichissantes et utiles à cet égard ! Demandez au conjoint de Mme Rousseau, il en a tout un rayon dans ses étagères. Le contribuable, il devrait (pardon, iel devrait) mettre un peu plus la main à la poche pour financer tout ça. C'est dans l’intérêt de tous et toutes et chacun chacune.

Estelle a dit…

Un regret : l'absence de la lumineuse Marjolaine Schiappa car sa pensée profonde est une source inépuisable pour qui veut penser l'évolution de la modernité en pleine mutation.

Sandro a dit…

On peut en effet regretter l'absence de Marylène Schiappa. Elle est prodigieuse dans ses fulgurances mentales et elle ouvre le chemin vers un autre demain.

Anonyme a dit…

Je sais pas qui c'est Marylène Schiappa mais si c'est encore une suprémaciste blanche cis hétéro validiste très peu pour moi ! C'est pas comme ça qu'on sera déconstruits !

Alice a dit…

Une chose est sûre : Arlène Schiappa est celle qui sait combiner les qualités positives d'Aron et Sartre dans une synthèse qui nous donne la possibilité d'aborder le futur avec la confiance nécessaire pour reconstruire les sciences et la culture.

Jeanne a dit…

J'ai l'impression que je suis pas assez déconstruite, est-ce qu'un étudiant (ou si possible une étudiante svp) pourrait me donner des cours particuliers ? J'ai pas beaucoup de moyens mais je suis très motivée !!

MJ Xavier, Phd a dit…

La déconstruction c'est le seul moyen d'arriver à la justice sociale. Dommage qu'on ne tienne pas assez compte dans les cursus de personnes comme Camélia Jordanna ou Livian Thuram. Pourquoi les thésards ne les citent jamais ? J'ai l'impression que c'est une forme de snobisme (ou pire de racisme ?)

MJ Xavier, Phd a dit…

Lilian Thuram, faute de frappe.

jean-françois a dit…

La théorie de la déconstruction, le décolonialisme, la théorie critique de la race sont des théories très élevées et les ceux qui soutiennent ces idées sont en général plus intelligents que la moyenne. Ils savent remettre en question les préjugés qui gangrènent nos sociétés racistes, sexistes et homophobes.

Jade a dit…

Déconstruisez moi....
Déconstruisez moi....
Mais pas toute de suite...
Pas trop vite...

Th. Laugier a dit…

Bonjour, j'ai voulu laisser un message et je me suis vite rendue compte qu'on peut poster autant de fois qu'on le veut en changeant à chaque fois de nom. Apparemment quelques petits malins se sont amusés à cela ; on le voit facilement à l'humour un peu lourdaud et répétitif du "troll" qui use de flatteries moqueuses en se nommant tour à tour Alice, Lucille, Sandro etc.

olivier a dit…

Je ne comprends pas pourquoi la pensée de Marraine Schiappa est aussi peu mise en avant dans les circonstances présentes.

jean-françois a dit…

Bon, Olivier, la dame elle t'a cramé, ça suffit maintenant, sois raisonnable. faut aller réviser tes cours de féminisme et décolonialisme, ou tu vas te planter aux exams. Bisous.

Nick a dit…

A qui pouvons-nous envoyer des dons pour que des colloques du même niveau soient organisés ?

jean-françois a dit…

Tu te fatigues jamais en fait ! Allez, courage, bosse un peu, un jour ils sont tous à tes pieds ! On a compris que t'es le boss de l'intersectionnalité t'inquiete pas ! un jour tes camarades verront que t'es un génie mais pour ça faut bosser mon vieux ça va pas se faire juste en pourrissant des blogs !

Belinda a dit…

Lançons un grand mouvement Génération Reconstruction !

jean-françois a dit…

Arrête j'ai mal à ma déconstruction !!

Thomas a dit…

Pour favoriser la construction, chez les élèves et étudiants, des repères culturels fondamentaux il faut une personne incarnant les dits repères. Marlène Schiappa et Jean-Michel Blanquer semblent les mieux placés. Je dit cela sans aucune considération politique.

jean-françois a dit…

Tu vas finir par être à court de prénoms frérot, le gars c'est une manif à lui tout seul :)

Au moins change de style pour faire un peu illusion, t'abuse on te crame sur toute la page...

C'est pas comme ça que tu vas gagner la guerre de la déconstruction !

jean-françois a dit…

En plus "Belinda" c'est pas de l'appropriation culturelle ? Tu dérapes mec...

Maryse a dit…

Les 3 R vont l'emporter : Reconstruction, Rénovation et Régénération.

Hilda a dit…

Je suis à 100 % d'accord avec le ministre-philosophe lorsqu'il appelle à déconstruire la déconstruction. J'ajouterai que cela doit être fait à condition de reconstruire les nécessaires hiérarchies.

Samantha a dit…

Vivement le colloqua prévu ce printemps. Vivement demain !

jean-françois a dit…

Vive les déconstructeurs, ils nous sauverons du fascisme, des hiérarchies et des catégories oppressives des hommes Blancs cis hétéros non déconstruits ! Les trois D l'emporterons : déconstructionisme, décolonialisme, débiles mentaux.

Déconstrucon, décolonialisme, théories critiques à la con etc a dit…

Sinon pourquoi vous faites payer les gens pour vos théories fumeuses ? Je veux dire, vous pouvez écrire ça dans votre chambre, tranquillou, on devrait pas être obligé de financer ça si ? Moi quand je milite je me fais pas payer...

Louis F. a dit…

Hier un Woke m'a agressé lâchement dans la rue, à deux pas de chez moi. Il m'a traité de "sale reconstructeur", comme quoi je serais un frein au retour des races etc...
Merci pour ce colloque

Astrid a dit…

Merci aux participants d'avoir bravé les oukases, interdits et stigmatisations pour porter une parole de liberté qui sera entendue bien delà de l'université et de la France.

François-emmanuel a dit…

Merci à vous d'oser défendre nos valeurs. Les wokes sont des animaux sans sentiments.

French Theory a dit…

La déconstrucon est l'avenir de l'homme !

Anonyme a dit…

Maintenant il nous faut des hommes de parole pour reconstruire les sciences, la culture et l'université.

dédé le constructeur a dit…

Heureusement il y a les antifas pour lutter pour la LIBERTE ! No passaran ! Ecriture inclusive obligatoire !

Hubert-henry-joel a dit…

Pour reconstruire, nous avons besoin d'échafaudages. Mr Bock-côté est le ciment dont nous avions besoin. Un vrai maçon reconstructeur.

Amen et surtout awomen a dit…

Moi j'ai toute la collection de Foucault. Et je fais ma prière tous les soirs !

Anonyme a dit…

J'ai été woke pendant 2 ans, sans que mes amis le sachent. Le soir je rêvais que le général De Gaulle eut été une femme de minorité visible et que des hordes wokistes hurlent à son hétérosexualité normative.
J'ai pu m'en sortir grâce à Pascal Praud et tous les libérateurs reconstructeurs.
Merci et lâchez rien! No passawoke !

Moi aussi a dit…

Je veux devenir intersectionnel !! Moi aussi j'ai le droit d'enrichir les connaissances !!

Une idée comme ça a dit…

Il faudrait plus d'intersectionnalité. Pourquoi ne pas faire un passe intersectionnel ?

Liberté égalité anti-wokisme a dit…

J'ai été intersectionnalisé hier. C'est extrêmement désagréable. Ce sont des FOUS FURIEUX !!!

Laeticia a dit…

Négligeons les réactions sarcastiques pour voir l'essentiel : ce colloque fut riche d'informations et d'innovations qui marquent un tournant positif dans l'histoire de la pensée et de la civilisation.

#déconstrucon a dit…

Les non-décontructeurs ne sont pas responsables. Ce ne sont donc pas des citoyens.

jean-françois a dit…

Olivier est déchainé on peut plus l'arreter :)

André Jean a dit…

Les petits malins qui postent pleins de commentaires anonymes, nous sommes pas dupes. Bientôt ce sera la fin du règne de votre bien pensance dans notre société, la libération est proche...

Ne soyons pas trop sévère avec la déconstruction.... a dit…

Bonjour, eh bien moi je suis un homme déconstruit et j'en suis très heureux. Depuis, j'ai plus d'amis, et j'ai des rentrées d'argent. J'ai eu le retour d'un être aimé. Ca m'a aussi guéri mes cors aux pieds.

Pblm a dit…

Bonsoir, moi aussi je suis déconstruit depuis deux ans, mais ma bagnole est en panne, si quelqu'un peut me filer un bouquin de Derrida pour régler ça ? Merci

Eh bien moi j'ai pas honte d'être woke a dit…

Arrêtez de nous critiquer en nous taxant de wokes !! Déjà le wokisme n'existe pas !! ca a été inventé par des néonazis !! Et si ca existe y a pas à le critiquer !! Comment pouvez vous critiquer la LIBERATION des catégories oppressives !! On veut juste vous aider à ouvrir les yeux !! On sait ce qui est bon pour vous, merde, on l'a étudié !! C'est de la science bordel !!

Nimp... a dit…

Il y a quelqu'un qui a parlé de "déconstrucon" ! C'est "déconstruction" ! La déconstrucon ça n'existe pas !!

Moi nn plus pas honte d'être woke a dit…

Il y a un moment où va falloir arrêter d'avoir honte de ce mot, woke... Si on est un vrai militant pour le justice sociale faut l'assumer un point c'est tout... Quoi faudrait avoir honte d'être éveillé aux injustices maintenant ?? Je propos que tous les vrais intersectionnels glissent un bulletin de vote avec dessus "woke". Pour leur faire comprendre qu'on lâche rien ! Woke for ever !

Antoine a dit…

Bonjour à tous,
Pour la dignité du site du Collège de Philosophie il serait judicieux que les personnes qui publient des commentaires,si elles en sont capables, gardent le sens de la modération et s'expriment de manière constructive.
Merci aux organisateurs d'avoir su faire souffler un vent de liberté.

Livia a dit…

Ce colloque a tutoyé les cimes intellectuelles. Dommage que certains commentaires n'en fassent pas autant.

Adeline a dit…

Suite à ce colloque pleins de livres vont être publiés. C'est un succès.

Géraldine a dit…

Il est rassurant de voir que les propos ironiques et fielleux sont vite démasqués. Les reconstructeurs ne sont pas intimidés par l'esbroufe de certaines personnes mal intentionnées.

Sandro a dit…

Il a été dit que nous étions une seule et même personne... Apparemment cela gêne de voir la mobilisation des étudiant-e-s contre ce colloque d'extrême-droite... Je confirme que je suis bien une seule et même personne.

Je pense que c'est la même chose des autres intervenat-e-s. Et oui, il faut assumer ce mot "woke" qui n'a rien de honteux. J'étais, je suis et resterai woke, contre vents et marées, dussé-je y laisser la vie. C'est mon honneur et mon courage.

Et oui, l'écriture est une nécessité absolue pour sortir enfin du cispatriarcat.

Je constate aussi, en comptant les blancs dans la salle, qu'il n'y avait pas beaucoup de racisés. Ca m'a plongé dans un profond désarroi et je ne pense pas être le seul.

Pour les femmes, je ne sais pas, car je ne peux présumer de l'identité de genre des participant-e-s. J'espère pour les organisateur-trices qu'il y avait des hommes déconstruits et des non binaires.

Lucille a dit…

Bonjour,

Moi aussi je suis une personne et pas une fausse identité.

J'ajoute en passant que j'ai écris une thèse sur le sujet du décolonialisme pour montrer combien cette science est salvatrice.

Pour moi, ce colloque est nul et non-avenu tant que ma thèse n'aura pas été lue, disséquée et critiquée.

Par ailleurs, j'ai un Master en Critical Race Theory d'une prestigieuse université états-unienne. Je ne crois pas que ce soit le cas de M. Blanquer ?

Le décolonialisme et plus généralement le wokisme sous toutes ses formes (non, le wokisme n'est pas un gros mot, c'est notre gloire et notre dignité, n'en ayons pas honte !) sont des sciences à part entière.

Je pense que la frontière entre sciences dites "dures" et sciences dites "molles" est artificielle, sans doute pour conforter les privilèges blancs et le patriarcat. Je ne dirais pas que la science est une science molle, mais plutôt que le décolonialisme est une science dure. En tant que telle elle ne devrait pas pouvoir être remise en question. La science, c'est la science.

Je propose donc d'inscrire le décolonialisme dans la Constitution.

Barnabé a dit…

Le colloque fut empreint de courtoisie et de respect des opinions. Les organisateurs ont bien compris qu'il faut éviter les combats de boxe ainsi que les provocations. On peut espérer que cet esprit de concorde qui caractérise les sciences et la culture soit un jour partagé par toutes les personnes qui souhaitent s'exprimer dans des colloques ou dans des commentaires sur des sites.

En colère a dit…

Je suis tombé avec effarement sur la flopée de messages ironiques et fielleux dont certains ont dit que ce serait le fait d'un seul troll.
Franchement, j'espère que c'est vrai, et pourtant je suis plutôt un partisan du décolonialisme.
Mais là, je suis en colère. Ces messages tournent en dérision les wokes comme si c'était quelque chose de honteux. Dois-je rappeler que ce terme s'inscrit dans le mouvement BLM ?
Vous faites du mal à la cause et insultant les wokes et donc BLM. Vous insultez les racisés.
Moi, je n'ai pas peur de le dire : je suis BLM, je suis woke. Je suis intersectionnel. Je suis décolonialisme. Je suis déconstruit.

Janice a dit…

Ce rassemblement de brillants et talentueux esprits reconstructeurs a des effets très positifs sur la vie démocratique. Merci de tout cœur.

Renaud a dit…

Bonjour, ne faudrait-il pas une sorte de loi gayssot pour protéger le décolonialisme du révisionnisme ?

Anne a dit…

Tout anti-décolonialisme est un chien

Enzo a dit…

Ok pour pénaliser la critique du décolonialisme. On a vu où menait la critique du décolonialisme, ses premiers effets fascistes se font ressentir, cf. la dissolution du CCIF dont le seul tort était de lutter contre l'islamophobie et le privilège blanc...

An. Gaucher a dit…

Enfin quelque chose d'intelligent dans les commentaires ! Pénalisons la critique du décolonialisme oui oui oui !

Max a dit…

Un jour les organisateurs de ce colloque scélérat devront en répondre devant la justice. Le wokisme vaincra !

Stef a dit…

Vous rêvez, on n'aura jamais une loi pour pénaliser ce genre de colloques et les critiques du décolonialisme en général... Maintenant que Sandrine Rousseau a perdu les primaires tout espoir est perdu, il faut être réaliste même si c'est dur. Notre seul espoir, je pense, c'est de continuer à écrire plein de thèses. A force ça va les étouffer courage les ami-e-s ;-)

FX a dit…

Bonjour, je souhaiterai m'inscrire en thèse pour "étouffer" comme vous dites fort justement les critiques anti-décolonialisme. J'aurais besoin de tuyaux pour les financements, quelqu'un peut me laisser son mail pour m'aider à faire aboutir tout ça ? Merci beaucoup d'avance !

M.S. a dit…

Je suis expert-e en études américaines et je ne comprends vraiment pas pourquoi ielles ne m'ont pas invité-e à cette rencontre.

Max a dit…

Les organisateurs de ce colloque ont illuminé le ciel de leur sagesse...

Mais blagues à part, c'est pas idiot du tout cette idée de criminalisation du décolonialisme. Est-ce qu'il y a des références académiques là-dessus svp ?



FX a dit…

Ils voulaient dire criminalisation de la CRITIQUE du décolonialisme idiot-e !

Tu te doutes bien que le décolonialisme est déjà criminalisé hélas...

Max a dit…

Autant pour moi !

Oui je voulais dire la criminalisation de la critique du décolonialisme, pardon, pardon^^'

FX a dit…

C'est "au temps pour moi"...

Pour sanctionner pénalement toute critique de la déconstruction, il faut lire les derniers articles parus dans le Journal of Critical Race Inquiry, inspirés des travaux de Marcuse. C'est hyper-intéressant.

Marco a dit…

Ca me fait bien marrer ceux qui nient que le wokisme soit une science... Sans ça comment on aurait appris par exemple qu'il existe une culture systémique du viol chez les chiens ou que l'astronomie est une pratique sexiste par exemple? Donc arrêtez svp tout est validé en comité de lecture et dans le respect absolu du pluralisme...

Jérém a dit…

@ Marco : en fait c'était des canulars dits "affaire Sokal au carré".

Ce qui ne remet bien évidemment pas en cause la discipline qui n'a rien d'idéologique comme le disent certains, comme on l'a dit c'est une science...

Marco a dit…

@ Jérém : n'importe quoi, je les ai lues ces études et elles sont impeccables. C'est surement une fake news de l'alt-right de faire passer ces études rigoureuses pour des canulars...

Et de toute façon même si c'était des canulars iel se peut que les auteurices iels aient eu raison même involontairement non ? ce serai pas la première fois que ça arrive, en science, des fois on trouve des choses qu'on ne cherchait pas...

Unknown a dit…

Bonjour, merci pour ce colloque intéressant qui pose des questions et qui oblige. M.Blanquer a été dans des positions décisionnelles sous Sarkozy et depuis 5 ans . Son imposture grève l'ensemble. De même Patrick Devidjan a fait une politique antisociale marquée dans le 92 . Les Gilets jaunes ont dévastés les villes de France pour faire plus que survivre, pour quelques dizaines ou centaines d'euros qui leur manquent. Charles Coutel : "mettre le peuple en accusation en le privant des mots qui lui permettraient de comprendre ce qui lui arrive ".
Contrairement à ce que dit Dominique Schnapper comme un mantra , les sociétés européennes ne sont pas sociales démocrates mais de plus en plus violemment oligarchiques et antisociales.
Dans cette dérilection, les compromissions des corps enseignants qui refusent d'encadrer , de dire , sont fondamentales. Pourquoi former tant de diplômés pour arriver à une oligarchie qui détruit la culture générale ?
Ce colloque oblige

Unknown a dit…

Folie

Unknown a dit…

Folie

Unknown a dit…

Folie

Unknown a dit…

Et toqués

Unknown a dit…

Vivre et penser comme des porcs livre de Gilles Chatelet

Anonyme a dit…

Ptdr ! Coura quoi ?

Chris a dit…

Il faut rappeler encore et toujours qu'il a été démontré (par les marxistes) que le marxisme n'est pas une idéologie mais une science.
C'est exactement la même chose avec le décolonialisme. On ne peut nier que c'est une science. Peut-être même la science ultime.

Sasha a dit…

C'est très juste. Le décolonialisme est la science des sciences.

Mimi a dit…

Ne pas être décolonialiste c'est s'exclure de la science.

Ludivine a dit…

Merci aux plus grands noms des sciences et de la culture d'avoir eu le courage de se réunir en Sorbonne pour nous aider à avancer.

Mylène a dit…

Ce fut le colloque des Talents !

Max a dit…

A quand un colloque avec Greta et Diallo ? Ce sont des personnes inspirantes, elles !
Alors certes ielles sont cisgenre...

Houreldja a dit…

Vous avez remarqué qu'il n'y a pas eu de décolonialiste prix Nobel?
Forcement ça n'arrange pas les sionistes...

Max a dit…

En effet, aux USA d'ailleurs, où le décolonialisme a gagné ses lettres de noblesse, les personnes de confession juive sont invitées à exprimer leur condamnation de l'Entité sioniste ou à défaut à se taire et ne plus mettre les pieds à l'université. A quand en France ? L'université enorgueillirait vraiment à faire preuve de plus de décolonialisme contre le sionisme.

Max a dit…

s'enorgueillirait

Mimi a dit…

Ce serait un antisionisme scientifique. Bien vu.

AJ B. a dit…

Décolonisons l'université !

Andy a dit…

La France est un pays structurellement raciste, sexiste, homophobe et transphobe.

Nous avons comme toujours beaucoup de retard par rapport aux pays de langue anglaise.

Par exemple, l'ateurice de Harry Potter (oeuvre notoirement raciste) est désormais systématiquement écarté-e de divers événements dans ces pays en raison de ses propos transphobes afin de préserver les personnes trans.

Il faudrait que les professeurices d'université signent une Déclaration dans laquelle ils s'engagent à ne pas tenir des propos problématiques, bien sûr en impliquant des comités d'étudiantEs comme l'UNEF dans la procédure de sanction et/ou licenciement.

Autrement on ne pourra mettre en place aucun safe space et les micro-agressions se poursuivront.

AJ B. a dit…

"dans laquelle ILS s'engagent" ???

Andy a dit…

dans laquelle iels et ielles s'engagent

désolé-e...

Constance a dit…

Remercions les très grands intellectuels, savants et universitaires qui ont participé à ce colloque. Ils ont su dire les choses tranquillement et honnêtement. Ça fait du bien.

Rob a dit…

Moi en décolonialisme j'ai eu seulement 11/20 alors que je vote Méluche ou écolo et en plus je fais pas mal de manifs ! Pourquoi on en tient pas compte dans le cursus??

Amen et awomen a dit…

Sanctions pénales pour les critiques du féminisme !

Anne a dit…

Les anti-décolonialistes sont des sionistes
=> Les sionistes au goulag

FX a dit…

Ne pas être de gauche est anti-scientifique.

Anonyme a dit…


Bonjour,

Je laisse le dernier mot à Olivier (ou quel que soit son vrai prénom) qui n'arrive manifestement plus à se passer de moi. Lui c'est facile, il répète toujours la même chose, moi j'essaie de varier...

Pour ceux qui débarqueraient sur cette page et auraient des doutes en lisant certains posts ou ne sauraient pas bien comment les interpréter : les messages qui ont été postés sous les noms Max, FX, Anne, Houreldja etc., sont bien sûr ironiques et visent à dénoncer les idéologies d'extrême-gauche qui polluent le monde universitaire, entre autres.

Hélas, ces propos et faits ne sont même pas inventés, mais simplement rapportés ironiquement une fois encore pour les dénoncer. Avec les wokes ou ceux qui les suivent par simple lâcheté, la réalité dépasse en crétinerie la fiction la plus imaginative. Par exemple, beaucoup ont dû remarquer que la phrase "amen and awomen" mentionnée plus haut a réellement été prononcée aux États-Unis. Quel humoriste aurait pu inventer cela ? Le politiquement correct d'une certaine gauche béate se donne ici à voir dans toute sa stupidité.

Bien plus grave, la phrase ignoble "les sionistes au goulag" est le fait d'une véritable militante indigéniste, Houria Bouteldja. Il serait intéressant de demander aux décolonialistes s'ils désavouent cette personne et ces propos clairement antisémites où s'ils considèrent comme Danièle Obono (LFI) que Houria Bouteldja est une "camarade" ou "une militante antiraciste".

C'est aussi un fait réel et non pas fictif, malheureusement, que les Juifs sont obligés de raser les murs dans des universités américaines s'ils ne dénoncent pas Israël. Etc.

Autant d'attitudes et de propos racistes/antisémites qui sont directement imputables à ces nouveaux totalitarismes. La gauche américaine, par sa complaisance ou sa poltronnerie, en est largement responsable. Certains réagissent, mais bien trop tard. La gauche et l'extrême-gauche françaises nous préparent à leur tour cet avenir. Le danger est réel et ceux qui le nient sont soit des imbéciles soit des lâches, s'ils ne sont eux-mêmes impliqués sciemment dans ces idéologies fascisantes.

Ce colloque était donc absolument salutaire. Je n'y étais pas mais en tant que simple citoyen et ayant eu l'occasion de voir de près ce genre de dérives dans l'université, je remercie les organisateurs pour leur courage et leur volontarisme.

Clémence a dit…

Ce colloque de haute tenue a mis les choses au point et restera dans l'histoire et les esprits car il représente ce que la démocratie peut produire de meilleur.

Lionel a dit…

Un colloque d'astres !

Sonia a dit…

Ce colloque fut un tour de force : tant d'intelligences rassemblées pour dire le vrai, c'est émouvant.

Marielle a dit…

Nous avons eu le bonheur d'assister à un feu d'artifice de vérités éclatantes et éclairantes. Chaleureux remerciements aux organisateurs de cette fête de la liberté.

Paula a dit…

Merci Monsieur Blanquer pour votre topo. Vous êtes le plus grand ministre de l'éducation de l'histoire. Vous êtes cultivé, talentueux et business-friendly !

Tina a dit…

Tous les enseignants sont heureux d'avoir Jean-Michel Blanquer comme ministre. Cet homme est l'avenir de notre pays.

Tiffany a dit…

Vivement un colloque sur la vie et l’œuvre de l'immense Jean-Mi Blanquer !